Dr Christophe JAILLANT

38, route de Savannah

97460 Saint-Paul

29, avenue Georges Pompidou

97470 Saint-Benoît

contact@jaillant-esthetique.com

Tel: 0262.59.54.18

Fax: 0262.59.33.85

    Contact    

KYSTE MUCOIDE DES DOIGTS

Il s’agit d’une tuméfaction située à la face dorsale de la dernière phlange des doigts près de l’ongle. Le kyste est fréquemment lié à l’arthrose de la dernière articulation des doigts. Le kyste est rempli d’un liquide gélatineux comme on peut le voir dans les kystes arthro-synoviaux du dos du poignet.

Cette maladie touche plus fréquemment la femme autour de 60 ans. Le doigt le plus fréquemment atteint est le 3ème doigt (le majeur). L’apparition du kyste est progressive et l’évolution hasardeuse. Il peut disparaître spontanément en quelques semaines ou mois ou bien évoluer vers l’augmentation de volume ou la stagnation. Il n’est pas possible de prédire l’évolution du kyste.

 

SYMPTOMES ET EXAMEN CLINIQUE

Le patient consulte pour l’apparition d’une boule au bout du doigt, parfois douloureuse. Après plusieurs semaines d’évolution cette boule appuie sur la matrice de l’ongle pour aboutir à une déformation de l’ongle inesthétique, ce qui peut motiver une consultation.

 

Tous les doigts peuvent être touchés avec une prédominance pour le majeur.

La peau en regard du kyste est parfois très fine quasiment translucide, exposant au risque de rupture spontanée et au risque d’infection.

EXAMENS COMPLEMENTAIRES

Aucun examen complémentaire n’est utile au diagnostic mais une radiographie standard du doigt permet d’évaluer l’arthrose de l’articulation sous-jacente. L’échographie n’est pas nécessaire mais confirmerait le contenu liquidien.

 

 

TRAITEMENT

Si le kyste n’est pas gênant sur le plan des douleurs ou esthétiquement, l’abstention est la règle. Sinon une intervention chirurgicale est envisageable. Elle consiste en l’ablation du kyste et de la peau en regard (dermokystectomie) ce qui permet de limiter le risque de récidives. La perte de substance ainsi créée est recouverte par un lambeau cutané ou une petite greffe de peau.

Quand l’arthrose a déformé le doigt, il est parfois possible de retirer quelques excroissances osseuses (ostéophytes) pour rendre le doigt plus esthétique.

La ponction du kyste est à déconseiller car le liquide contenu dans le kyste est très épais et donc difficile à extraire. On s’expose également au risque d’infection.

L’intervention se déroule en ambulatoire (le patient ne dort pas à la clinique), sous anesthésie locale ou locorégionale (l’anesthésie générale est pratiquée uniquement en cas de contre-indication à l’anesthésie locale ou si le patient le souhaite). Il est tout à fait possible dans ce cas de n’endormir que le doigt atteint.

SUITES POST-OPERATOIRES

Le patient sort de la clinique avec un pansement à changer tous les 2 jours jusqu’à cicatrisation complète, environ 2 à 3 semaines. Le patient mobilise les doigts immédiatement après l’intervention. Il n’y a pas de rééducation dans les suites. Quelques douleurs peuvent persister pendant le mois qui suit l’intervention

COMPLICATIONS

Les complications précoces sont rares. Il s’agit essentiellement d’infection, parfois d’algodystrophie. La complication la plus fréquente est à moyen ou long terme la récidive du kyste (environ 2%).